Etes-vous en burnout?

Le bilan du burnout donnera une indication sur le degré de gravité. Pour cela évaluez-vous.

Le bilan peut être complété en analysant plusieurs dimensions:

  • identifier les symptômes et leur fréquence qui indiquent le degré de gravité
  • analyser le terrain favorable au burnout dans votre poste de travail spécifique
  • déterminer vos besoins spécifiques de prévention ou le cas échéant de réparation.

Où trouver de l’aide?

Il est possible de faire votre bilan individuel avec l’aide d’un spécialiste.

Ou de participer à un groupe de soutien Noburnout.

Emission radio “On en parle” sur le traitement du burn-out, cliquez ici

Attention, Catherine Vasey n’a pas de disponibilité pour recevoir de nouvelles personnes en séances individuelles, si vous avez besoin d’aide merci de contacter un professionnel du réseau en cliquant ici. Merci de votre compréhension.

img9

5 conseils pour travaillez autrement

Définissez un objectif personnel pour la journée

Fixez-vous un objectif personnel qui concerne votre bien-être au travail: faire 3 grandes respirations toutes les heures, partir à l’heure, manger lentement, diminuer votre propre exigence, poser mieux vos limites, etc.

Déterminez vos symptômes d’alerte

Déterminez un ou deux symptômes typiques qui sont vos signaux d’alerte vous indiquant que vous dépassez vos limites (maux de tête, boule à l’estomac, irritabilité, tensions dans la nuque, etc.). Cela vous aidera à détecter ce qui vous use et les facteurs de stress que vous subissez et il sera plus facile de vous en protéger ou de poser vos limites.

Ressourcez-vous davantage dans la journée de travail

Favorisez les moments de ressourcement: ouvrir la fenêtre et respirer profondément, dans la journée, faire au moins une tâche ou une activité professionnelle que vous aimez et qui vous motive, protégez vos pauses et changez-vous les idées (décidez de parler d’autre chose que du travail avec vos collègues).

Bougez pour décharger les tensions accumulées

Bougez votre corps à chaque occasion dans la journée (étirez-vous, privilégiez les escaliers plutôt que l’ascenseur), profitez-en pour relâcher les tensions accumulées (surtout dans la mâchoire et les épaules), prenez régulièrement de profondes inspirations et autorisez-vous des soupirs (expirations, mâchoire ouverte) qui favorisent la détente.

Préservez votre vie privée!

Ne permettez plus que votre vie soit polluée par les ruminations et les soucis du travail. Faites le tri: les problèmes non résolus et les soucis restent au travail, par contre, osez vous approprier des satisfactions, réalisations et succès pour les raconter à vos proches. Si les soucis réapparaissent, soyez implacable, rejetez-les dans la sphère professionnelle sans état d’âme!